A Dessein..., "l'acqua-relle, l'eau en couleurs..."
Au plus loin que je me souvienne, j'ai tenu un crayon avant de savoir écrire... Le dessin précède l'écriture... L'écriture est un dessin.
D'ailleurs, il y a plusieurs types d'écriture... La première forme était cunéiforme, en forme de coin. A l'aide d'un stylet l'on traçait des lignes, dans de l'argile : droites, verticales, horizontales, obliques, qui devenaient des lettres. L'argile séchait, on obtenait des tablettes... Nos premiers livres... Puis on a arrondi la forme, en créant des boucles, des pleins et des déliés... L'écriture est devenue cursive...
Mais c'est un dessin, qui a son style propre, unique, avec sa sensibilité, la force de son caractère, sa propre signature caractéristique de chacun, celle de l'artiste que nous sommes tous : "Je veux dire quelque chose, je prends quelque chose ressemblant à un stylet, un morceau de bois brûlé et je vais l'écrire, le dessiner, sur les parois de ma grotte, une plume trempée dans l'encre pour faire des tâches sur mes cahiers d'écoliers et me faire gronder, un clavier relié à de l'électronique..."
Comme tout le monde depuis notre arrière grand-père commun de Lascaux et d'ailleurs, j'ai appris à dessiner avant de savoir écrire...
J'ai troqué mon morceau de bois noirci par le charbon, que j'ai remplacé par des terres d'ocres, jaunes, rouges, pour faire plus joli, j'ai couvert les parois de ma grotte et lorsqu'il n'y a plus eu de place, on a remplacé les grottes par des musées, on a mis de la couleur sur des toiles encadrées avec des peintures à l'huile, salissant nos mains et nos vêtements, aussi longues à sécher que nos tablettes d'argile...
En fait, chasser le naturel il revient au galop, pour moi, le dessin sur le papier blanc, en eau et en couleur, précédait la peinture. L'aquarelle mon stylet à moi, de prédilection, inspiré par l'exemple du grand maître anglais en la matière, impressionniste 100 ans avant les autres : Joseph-Mallord-William Turner, me permettait d'exprimer mieux ce que j'avais à dire et s'imposa, avec néanmoins la connaissance, l'apprentissage, du dessin, et la peinture avec les autres médiums, autres supports et surtout de leurs professeurs, qui ne s'improvisent pas, et ensuite c'est du travail, plus du travail puis encore du travail...
la-plage-de-calais-par-jpm-d-apres-jmw-turner.jpg
"La plage de Calais à marée basse" (2012), par J-P. M., d'après J-M-W. Turner

Créé avec Artmajeur