"Le Smyrne de mon Grand-Père" (2020)

22,1x29,9 in ~ Peinture, Aquarelle


Contact

Aquarelle. 56 x 76 cms. Papier Arches. 300g. Grain Torchon. Paysage urbain et maritime.
Historique :
Dans les années 1900, le port de Smyrne ressemblait beaucoup à celui de Marseille. Les Compagnies Maritimes, y avaient leurs bureaux des 2 côtés...
Les quais des ports de Smyrne et de Marseille, possédaient les même rails de tramways ou wagons tirés par des chevaux, des 3 mâts, des bateaux à vapeurs, des calèches, des habits occidentaux, en costumes 3 pièces, ou jolies robes élégantes, des chapeaux, les inscriptions en français.
La Compagnie des messageries maritimes, assurait, la liaison Smyrne-Marseille...
La rencontre de 2 ports méditerranéens et ma saga familiale :
L'histoire y est assez fascinante, jusque dans la recherche d'archives architecturale et de personnages, dans la "reconstruction" du tableau, où chacun, n'y a pas forcément vécu, en même temps, au même endroit et à un même âge possible de rencontre... Depuis celle, culturelle, commerciale, francophile, francophone, et polyglotte du début du XXème siècle, à Smyrne avec son lien maritime avec Marseille, dont les architectures haussmanniennes d'alors, des 2 côtés, sont très ressemblantes... Des "Marius" des 2 côtés regardant la grande bleue, synonyme de rêve et d'espoir...Puis ma propre saga familiale, que le petit garçon contemple d'un air très curieux, marchant sous l'aile protectrice de son papa, dans ses pas, qui un autre jour, dans un autre temps, dans la capitale phocéenne y rencontrera sa maman,... Jusqu'à celle du chameau, dont mon grand-père enfant, aller tirer un crin de la queue à accrocher au bout d'un jonc, pour se faire une canne à pêche...

Ajouté le

Créé avec Artmajeur